#archive
Previously posted... A help to remember sometimes...

Mark

#exposition


Katinka Lampe

Instadentity

Katrien de Blauwer

Love me tender


Galerie Les Filles du Calvaire
17, rue des Filles-du-Calvaire
75003 Paris

Mai 18–Juin 15, 2019
(EN)




Katinka Lampe,
5575181, 2018
Courtesy Galerie Les filles du calvaire
Katrien de Blauwer
Love me tender 79, 2018
Courtesy Galerie Les filles du calvaire



Trois ans après sa dernière exposition à la galerie, l’artiste
hollandaise Katinka Lampe revient à Paris avec un ensemble
inédit de peintures. Chez Lampe, il est presque toujours question de notre rapport à l’identité, qu’elle soit intime ou ouvertement exposée. Cette fois, c’est à travers le prisme des réseaux sociaux qu’elle envisage la problématique construction de l’image, de soimême et de l’autre. 

La pratique artistique de Katrien de Blauwer, qui vit et travaille à Anvers (Belgique) est affaire de collage, et il faut voir derrière ce terme l’idée d’un engagement total, plus qu’une catégorie ou un genre cloisonnant. Son idylle artistique avec le collage a commencé très tôt, quand jeune femme elle étudiait l’art et la mode. Comme un prélude à ses recherches d’aujourd’hui, ses mood books de l’époque témoignaient déjà d’une boulimie pour l’image, et au-delà de l’image, d’une fascination pour sa construction.


+ Galerie Les Filles du Calvaire
+ Katinka Lampe / SHOTnLUST
+ Katrien de Blauwer / SHOTnLUST